Header image

Qui sommes nous ?

Le Colombier : un lieu, une ferme, une histoire, une association et un festival !

L’association Autour du Colombier

Une association « agri-culturelle » existante depuis plus de 10 ans !

Le Festival Plein Champ est un projet mené par l’Association Autour du Colombier. Elle s’est créée en 1999 dans le but de promouvoir des activités culturelles autour du monde agricole et particulièrement autour de l’exploitation du Colombier.

Des activités d’accueil pédagogique à la création d’un festival en passant par un projet sur la mémoire …

Jusqu’à présent, l’association s’est principalement concentrée sur des activités d’accueil pédagogique à la ferme (découverte et initiation à l’agriculture et à la transformation fromagère). Celles-ci furent mises en place principalement à destination de classes scolaires et de groupes de personnes handicapées.

Avec l’organisation du Festival Plein Champ, l’association espère faire partager à un plus grand nombre son attachement à la Montagne Noire et aux activités diverses qui s’y développent.

Le Festival Plein Champ souhaite être un lieu de rencontres, de convivialité, d’échanges et de découvertes en tous genres. En soutenant une agriculture locale et respectueuse de l’environnement et des producteurs, ce festival s’inscrit aussi dans une démarche de valorisation et de soutien à la culture et à ses passeurs (artisans, créateurs, artistes musiciens, circassiens, acteurs, etc.). Tous les artistes seront donc rémunérés comme il se doit !

2013, année de nouveaux projets !

Service Civique et travail sur la mémoire locale

En accueillant pour la première fois un Service Civique, l’Association Autour du Colombier se lance dans de nouveaux projets ! Un travail sur la mémoire des habitants  du Cabardès est en cours de préparation. Comment vivait-on, en Cabardès, il y 50 ans ? Comment vivaient nos grands-parents ? Comment a évolué l’espace, le paysage, l’agriculture  ? Comment ces changements sont-ils perçus ?…..

Autant de questions qui attisent notre curiosité et auxquelles nous voudrions tenter de répondre par des enquêtes auprès d’habitants de la Montagne, des événements  divers ! Des témoignages sous bandes sonores, photo ou vidéos, on ne sait pas trop encore mais ça va se faire ! Si l’aventure vous tente, rejoignez-nous pour ce projet   …

Initiative de Jeunes Transnationales (Programme PEJA)

Des campagnes Wallones aux campagnes du Cabardès : voir ce qui se passe ailleurs pour se donner des idées !

Avec la venue d’intervenants et de jeunes Wallons dans l’édition 2013 de Plein Champ, s’ouvre 6 mois d’une coopération que nous espérons riche, fructueuse et pleine de bons moments ! L’association Autour du Colombier et plusieurs jeunes Liégeois ont décidé de travailler ensembles sur plusieurs thématiques qui nous rassemble ; la ruralité, l’agriculture, les rapports villes/campagne. Au programme; rencontres et échanges autour de ces questions et des manières de les soumettre au débat public. L’enjeux, pour nous,  c’est d’avoir un autre regard sur des problématiques communes aux habitants du Cabardès et à ceux de la Wallonie.

L’idée est également d’échanger sur nos pratiques respectives pour voir quelles exemples peuvent donner chacun des groupes à l’autre. Pour les jeunes Liégeois voir comment peut se monter un événement comme le Festival Plein Champ, pour les jeunes de l’association Autour du Colombier, quels exemples peut donner le contexte agricole Wallon …

Car l’actualité wallonne en matière d’agriculture est particulièrement riche en ce moment. Outre la nouvelle PAC (Politique Agricole Commune) qui touche aussi bien le sud de la France que le sud de la Belgique, les Wallons sont en train de terminer un processus d’adoption d’un Code Wallon de l’agriculture. Au terme d’une démarche participative de plus d’un an et demi, le ministère de l’agriculture Wallonne (la question agricole est régionalisée en Belgique) doit rendre ses conclusions à l’automne et espère faire adopter un ensemble de lois par le Parlement. Quels enseignements pouvons-nous tirer, ici en France, d’un tel processus ? Quelles avancées sont transposables aux contextes Français et audois ? Comment se met-en place un tel système de concertation de la population, quels en sont les résultats ? C’est ce que nous espérons découvrir au cours du séjour de membres de l’association en Belgique, deuxième temps fort de ce projet de coopération. A la fin de l’année 2013, un groupe de français ira donc voir là-bas, en Belgique, ce qui s’y passe en terme de conservation d’espaces agricoles, de politiques de développement rural, d’initiatives locales entre la campagne et la ville… Bref, voir ce qui se passe ailleurs pour se donner des idées.

Ce programme d’échange sera également l’occasion pour les deux structures d’échanger leurs vues sur la récolte de témoignages d’habitants. Car oui, cela aussi nous rassemble. En Belgique aussi, à Liège plus précisément, certains des jeunes impliqués ont pour projet d’effectuer un travail d’enquête au sein d’un quartier ouvrier. Le terrain n’est pas le même, les habitants non plus mais les projets se rejoignent, aller à la rencontre d’habitants pour en savoir plus. Comprendre la ruralité d’hier pour construire celle de demain  Tel est le nom de ce projet de coopération qu’il nous tarde de voir concrètement. Premiers aperçus et échanges les 29, 30 et 31 août !

L’ensemble de ce projet de coopération n’aurait pas été possible sans le concours de la Commissions Européenne et de son Programme Européeen Jeunesse en Action (PEJA) qui concerne l’ensemble des jeunes européens âgés de 18 à 30. Vous avez entre 18 et 30 ans, êtes plus de 4 et avez un projet en tête (à vocation nationale ou transnationale) ? N’hésitez plus ! Contactez l’antenne régionale du PEJA qui pourra vous aider dans votre projet !! 

Le Colombier : au coeur du Cabardès, dans la Montagne-Noire

Le Colombier correspond à la parcelle cadastrale 781 (pour être précis), située sur la commune de Fontiers-Cabardès, à une vingtaine de kilomètres au Nord de Carcassonne. Dominant la vallée de La Dure, une vue imprenable sur la chaîne des Pyrénées s’offre aux yeux sur les hauts de la ferme du Colombier. La Dure est l’un des cours d’eau principal du Cabardès. Sa présence fut le berceau de nombreuses activités économiques spécifiques tels que moulins à papier, draperie, manufactures royales, glacières naturelles, etc.

La ferme du Colombier : élevage de chèvres et transformation fromagère

Plein Champ, vous l’aurez compris, se déroule dans un champ, et pas n’importe lequel ! Et oui, ce champ accueille le reste de l’année des chèvres alpines-chamoisées.

Depuis 1997, une quarantaine de chèvres sont élevées par Cécile Hollard, qui transforme leur lait en différents types de  fromages (tomes, cabrichons, cabriberts, lactiques, marbiers). Fameux… Quelques cochons ainsi que des poulets s’occupent, eux, de transformer le petit lait en viande (rien ne se perd, tout se transforme !).

Les activités agricoles se succèdent sur la ferme depuis maintenant 30 ans et se développent dans le respect de l’environnement. Pendant plus de 10 ans, les préceptes de l’agriculture biodynamiques furent appliqués par Cécile et Pierre Hollard dans leur élevage commun de brebis lacaunes (dont le lait était déjà utilisé pour fabriquer fromages et yaourts).

Ici, pas de label, mais des valeurs ! Les chèvres sont dehors toute l’année (sauf sous la pluie tout de même) et l’alimentation est locale : le foin et le grain sont produits sur la ferme ou dans les environs.

Depuis 30 ans de nombreuses personnes gravitent autour de la ferme : stagiaires, wwoofeurs, amis proches ou moins proches.  Nombreux sont ceux qui, aillant goûté une fois à la vie au Colombier y reviennent régulièrement. C’est par ces diverses rencontres que le projet de festival a vu le jour.

Venez découvrir le Colombier à l’occasion du Festival Plein Champ, les 29, 30 et 31 août 2013 !