Header image

Habiter la campagne – Jeudi 16h30 – Champ’Agora

source url
Pour commencer ce cycle de conférences, pourquoi ne pas commencer par ce qui nous réunit tous, l’habitat. Car oui, nous habitons tous quelques part et pour certains, c’est la campagne qui est choisie ! Pourquoi mais surtout comment ?  c’est ce que nous vous proposons de questionner en cet après-midi ponctuée de 2 conférences en unes !!

 

Construire à la campagne.

La campagne attire de plus en plus d’habitants, c’est un fait. Mais comment les accueillir ? Comment loger ces nouveaux arrivants ? Le lotissement « bétonnisé », en périphérie du centre du village, inaccessible sans voiture, d’apparence froide et a-sociale est-il la seule solution ? N’existe-t-il pas d’autres formes de construire la campagne ?

C’est donc notamment d’architecture dont il sera question dans cette première partie. Comment ?

Un petit film tout d’abordUn monde pour soi (Yann Sinic, 2011, 26′)

Film d’interpellation pour un urbanisme rural durable : projet artistique et pédagogique visant à créer du débat pour se poser les questions de l’urbanisme à la campagne. quels modes d’habiter les territoires ruraux ? quelles évolutions du cadre de vie et du paysage suite à l’urbanisation des villages ? quelle vie sociale découle de ces nouvelles constructions et leurs implantations ?

Une fois le constat posé que faire ? Se morfondre sur la situation ? Se replier sur quelques « paradis artificiels » ou alors chercher, imaginer et trouver, ailleurs, à côté, d’autres manières de faire, d’autres contextes, d’autres solutions…

Il se trouve que, pas loin de chez nous on s’est questionné et …  on a fait. Alors, présentons cette initiative qui  est celle d’un petit village du Tarn, Sainte-Croix pour ne pas le nommer. Et comment la montrer si ce n’est en demandant aux personnes qui ont réalisées ce projet que de venir le présenter ?

Une piste de solution : Quelle architecture aujourd’hui pour les campagnes de demain ?

Présentée par Jean-Yves PUYO architecte toulousain, le projet en cours de réalisation d’extension du centre bourg de Sainte-Croix permettra de montre un exemple concret d’accueil de nouvelles populations tout en prenant en compte les aspects paysagers (intégration au bâti existant), sociaux (maintien et renforcement du vivre ensemble) économique (en favorisant les artisans locaux) et environnementaux (gestion des ressources, gestion de l’eau et architecture bioclimatique favorisée).

 

Vivre et travailler au « Pays »

Champ’Agora 18h

Et puis, dans les campagnes, il n’y a pas que des gens qui y dorment, il y a aussi des gens qui y travaillent et y vivent. De plus en plus de personnes souhaitent, tentent et, pour certains parviennent, à créer l’activité dont ils rêvent à la campagne. Quels sont ces projets ? Quelles sont les personnes qui les portent ? Comment arrivent-elles à les mener ? C’est tout l’objet de cette deuxième conférence sur l’habitat rural.

Un petit documentaire Portraits de lieux en vie ! Regards croisés sur l’habitat rural.

« Il s’agissait de repérer des expériences vécues et de les mettre en lumière : en partant des pratiques des individus, on peut construire ensemble un savoir collectif. »

Réalisé et présenté  par RELIER, association basée à Sainte-Affrique (Aveyron), ce reportage nous entraîne aux quatres coins du Massif central à la rencontre de personnes ayant redonné vie à des lieux à l’abandon ou en passe de l’être…

Discussions / Table ronde : Enjeux de projets singuliers en espace rural.

Que nous apprennent ces expériences sur la création d’activités ? Au travers de ces témoignages, pourquoi et comment accueillir ces personnes aux projets dits atypiques ? Quelles difficultés ont-elles rencontrées dans le montage de leurs projets ?

Intervenants :

go RELIER – Basé à Saint-Affrique dans l’Aveyron, membre du réseau des CREFAD, acteur du mouvement de l’éducation populaire cette, association viendra à la fois présenter le documentaire et exposer les actions du réseau.

LaitCoPain – 7 personnes sur une ferme de 60  hectares à Labécède-Lauragais. Du fromage de vache, de chèvre, des légumes, du pain, des grandes cultures les membres mais aussi de l’accueil social. Témoignages et expériences

Habitant de Labécède-Lauragais : comment fut et est perçu l’arrivée de ce collectif dans le village  ? Qu’est-ce que cette installation à apportée au milieu local ? Est-ce positif, négatif ? témoignage d’un élu ou d’habitants

enter site Ferme de la Bourrache ( Belgique – à confirmer) Une initiative similaire à celle de LaitCoPain, là haut, dans le nord, en Wallonie belge. Quel fonctionnement ? Quelles problématiques ? Sont-elles les mêmes ? Quelles apports cette initiative peut apporter au contexte local ?